Comment passe-t-on d’une cellule cancéreuse à un cancer ?

Le cancer est une multiplication de cellules cancéreuses au sein d’un organisme. Ces cellules cancéreuses sont dues à une altération dans le patrimoine génétique ou ADN. La tumeur est donc née par cette prolifération de ces cellules incontrôlées. Dans le monde entier, le cancer est une maladie grave si le patient est en stade final de la tumeur. Par contre, vous pourrez échapper au cancer si vous êtes diagnostiqués en avance des tumeurs ou des signes de cancer. Dans cet article, découvrez comment une cellule cancéreuse devient un cancer.

Différence entre une cellule saine et une cellule cancéreuse

Selon les recherches sur le cancer au sein de l’Institut Pasteur de Lille, les cellules saines se multiplient normalement. Elles se divisent de manière contrôlée, c’est-à-dire qu’elles sont programmées et ne se multiplient pas lorsque cela est nécessaire. Puis, elles meurent lorsqu’elles ont subi une altération irréparable ou quand elles se sont divisées de nombreuses fois dans l’organisme. Au contraire, la prolifération des cellules cancéreuses est incontrôlée et sa division est infinie. De plus, elles peuvent gagner de l’oxygène pour leur survie parce qu’elles ont la capacité d’induire une formation des vaisseaux sanguins. D’ailleurs, certaines de ces cellules ont aussi le pouvoir de migrer dans d’autre organisme en se détachant de ces tissus initiaux et mener aux métastases ou à la formation de tumeurs secondaires.

L’apparition d’un cancer

Suite à un amas d’altérations génétique (ADN), le cancer apparaît. En effet, les cellules saines qui sont devenues anormales vont se multiplier et dérégler les systèmes de division cellulaire normale. Il n’y a donc pas d’ordre dans la prolifération de ces cellules qui peuvent conduire à la formation d’une tumeur. Les cellules vont continuer à se diviser malgré les lésions au niveau de l’ADN. Ensuite, tout se complique parce que le programme suicidaire des cellules n’a donc jamais lieu suite à une mutation des gènes responsables de cette tâche. Ensuite, ces cellules perdent leurs fonctions initiales et donnent naissance à une tumeur maligne.

Les prédispositions génétiques aux cancers

L’exposition aux substances mutagènes artificielles ou naturelles peut provoquer des lésions au niveau de l’ADN d’une cellule. Cela peut être des produits chimiques industriels ou des substances cancérigènes dans l’alcool, dans la fumée du tabac, de la radioactivité, des rayonnements solaires, des virus ou même des bactéries. Lorsque les ADN ont muté, les cellules cancéreuses sont accumulées dans l’organisme. Il existe des personnes qui sont nées avec une ou plusieurs lésions déjà présentes dans son ADN. Elles sont souvent transmises par leurs parents. Les personnes à risque de cancer sont donc nées avec des cellules cancéreuses qui développent ainsi un cancer, car la transformation a déjà débuté.

Cancer : quelques chiffres concernant la France
Pourquoi le cancer réapparaît parfois ?