Être à jour dans les vaccins universels : mode d’emploi

La propagation du coronavirus qui fait sombrer le monde dans un état sanitaire chaotique rappelle à tous, aujourd’hui, l’importance du fait d’être à jour dans la vaccination. En effet, la robustesse de l’organisme est une condition primordiale afin de faire face aux diverses pathologies, bénignes ou mortelles qu’elles soient.

L’importance de la vaccination

Le vaccin est un procédé scientifique obtenu grâce à l’atténuation des germes responsables d’une maladie et que l’on injecte chez un sujet afin de l’immuniser. Dans plusieurs pays, toute une série de vaccination est fortement conseillée, voire obligatoire pour chaque individu. En effet, les risques liés à cette pratique sont nettement plus rares et moins graves que ceux causés par les maladies si on n’est pas immunisé. Le calendrier de vaccination commence à peine quelques jours après la naissance et ne se termine que quand le sujet le souhaite. Dans ce programme, il y a les vaccins universels dit vaccins de base également, et les vaccins occasionnels pratiqués souvent lorsqu’on part en voyage vers d’autres pays à risques. Comme tout médicament, l’efficacité d’un vaccin n’est pas à 100 %. Cependant, il reste un des grands facteurs qui ont raréfié certaines maladies infectieuses mortelles à travers le monde.

Les vaccins de base

Les vaccins de base ou vaccins universels sont des habituellement obligatoires. En effet, ils sont les remparts qui protègent de nombreuses personnes contre les maladies les plus graves. Par exemple au cours des onze premiers mois, bébé doit se faire vacciner contre la coqueluche. Cette maladie fait partie des principales causes de la mortalité infantile aussi bien dans les pays pauvres que les développés. La rougeole fait également partie de ces maladies ravageuses : à 12 et 18 mois, l’organisme d’un enfant ayant été vacciné par le ROR (rougeole, oreillons, rubéole) est prêt à affronter sereinement ces infections. Les vaccins de base sont inscrits dans le carnet de santé de chaque individu afin que ce dernier puisse pratiquer des activités correctement. Ils peuvent se faire dans n’importe quel centre de vaccination. Enfin, ils sont la plupart du temps remboursé par la sécurité sociale.

Les vaccins occasionnels

Les vaccins de base sont en gros ceux qui protègent contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, l’hépatite B, la tuberculose, le ROR, la coqueluche, la méningitecérébro-spinale et haemophilus B. L’état de santé d’un voyageur par contre peut nécessiter l’administration d’autres vaccins. En effet, ce dernier peut contracter dans certains pays, à cause du climat et des conditions d’hygiène, des maladies telles que la fièvre jaune comme en Afrique. Ainsi, tous les voyageurs devront se préparer quelques semaines à l‘avance, et se faire vacciner, afin qu’ils puissent voyager en toute sérénité pendant au moins 10 ans. Ces conditions ne s’infligent pas seulement aux personnes vulnérables, mais également à toutes celles qui tiennent à leur santé.